La Mehaigne…

poisson

La Mehaigne (Mouhagne en wallon) est une rivière limoneuse, affluent en rive gauche de la Meuse. Elle prend sa source dans l’entité de La Bruyère, en province de Namur, coule en Hesbaye et se jette dans la Meuse à Statte, près de Huy, en province de Liège. La longueur totale de son cours avoisine les 65km !

Ses principaux affluents sont :

  • La Marka à Eghezée
  • La Soile à Ambresin
  • La Burdinale à Huccorgne ruisseau avec lequel elle forme leparc naturel des vallées de la Burdinale et de la Mehaigne
  • La Fosseroule à Moha

L’amont du bassin est caractérisé par un paysage ouvert : des grandes cultures entrecoupées çà et là de plantations et d’alignements de peupliers, qui suivent généralement le tracé du cours d’eau. Vers l’aval, la couverture forestière s’accroît, la pente de la rivière augmente, les versants se font plus abruptes et on note la présence de sites carriers.

Malgré des atteintes répétées dues à des pollutions accidentelles parfois graves, la Mehaigne, relativement peu modifiée par les activités humaines abrite une étonnante biodiversité.

Un peu d’histoire…

poissons
Avant 1957, des sociétés locales de pêcheurs existaient au sein des différents villages du bassin hydrographique de la Mehaigne.

 

Le sol limoneux se prêtant bien à la culture betteravière, plusieurs sucreries avaient été construites le long du cours de la rivière pour y trouver l’alimentation en eau nécessaire à la « fabrication » : Ambresin , Avennes, Braives, Wanze. Chaque année, durant la période automnale, la rivière était polluée par les rejets de ces exploitations.

 

En 1957, les différentes associations de pêcheurs décidèrent de s’unir afin de lutter plus efficacement contre toutes les formes de pollutions. C’est de ce rassemblement qu’est née la Fédération des Amis de la Mehaigne et de la Soëlhe.

En 2016, suite à diverses modifications statutaires imposées par les nouvelles réglementations, l’appellation initiale a été modifiée et est devenue Société Royale des Amis de la Mehaigne A.S.B.L.

La Société…

poisson

Présentation

L’acte constitutif de l’ A.S.B.L. date du 24.08.1957. À son avènement, l’A.S.B.L. Fédération de Pêche « Les Amis de la Mehaigne et de la Soëlhe » regroupait 10 sociétés de pêche locales actives dans les principaux villages traversés par la rivière: Wasseiges, Moxhe, Avennes, Braives, Latinne, Fallais, Fumal, Huccorgne, Moha et Wanze.

La société « Pêche 2000 » a rejoint le groupement et ses parcours sont situés sur le territoire des anciennes communes de Moha et Huccorgne. Le parcours de pêche de Moxhe est géré conjointement par l’ASBL « Moxhe Au Fil de L’Eau » et la section locale de Moxhe.

Ces sections locales, regroupées au sein de la Société, disposent des droits de pêche sur des parcours situés dans les différents villages et appliquent le principe de réciprocité intégrale des droits de pêche. Un pêcheur possédant une carte de membre « Des Amis de la Mehaigne » peut donc pêcher, dans le respect des dispositions légales, sur tous les parcours de la Société. Plusieurs dizaines kilomètres de rives ( RD. et/ou RG.) sont ainsi accessibles aux membres. Les différents parcours peuvent être consultés sur ce site.

Politique générale des repeuplements réalisés sur les parcours de la Société

La Mehaigne est riche de plus de 30 espèces de poissons comme le montrent les études scientifiques effectuées par l’Université de Liège ( Service de J.C. Philippart) et dont les résultats ont été synthétisés dans de nombreux rapports. Les repeuplements réalisés en Mehaigne et dans ses affluents par la Société de pêche doivent donc s’adapter à cette biodiversité et veiller à sa préservation. Ils doivent se fonder sur un choix varié et équilibré d’espèces indigènes disponibles sur le marché ou produites en pisciculture expérimentale: brochets, carpes , gardons, goujons, vairons, ides mélanotes, ombres, barbeaux, perches, tanches, truites, brêmes, truitelles… Les rempoissonnements sont effectués grâce aux aides du Fonds piscicole de Wallonie, sur fonds propres de la Société et des différentes sections locales.

Au début des années 2000, une tentative, couronnée de succès, de réintroduction de l’ombre et du barbeau a été réalisée. Au fil des années, des populations se sont implantées en divers endroits de la rivière mais les pollutions de 2006 et 2017 les ont presque totalement anéanties.

Sous l’impulsion de la Société, une tentative de réintroduction de l’ombre a été réalisée à partir de 2018 par le déversement d’ombrets de 1 et 2 étés et des résultats positifs ont été enregistrés lors des pêches électriques de contrôle.

Il faut noter que des repeuplements en truites farios maillées sont effectués spécifiquement pour les ouvertures de mars et de juin.

Et aussi…

poisson

La Société et le Contrat de Rivière

Un Contrat de Rivière résulte d’une démarche volontaire des acteurs de la rivière qui vise à mettre en place une gestion intégrée du bassin-versant (toutes les terres qui forment la vallée qui amène toutes les eaux vers la rivière), de ses cours d’eau et ressources en eau en misant sur la concertation, la sensibilisation et la participation.

Le rôle des Contrats de Rivière est de mettre autour d’une même table tous les acteurs impliqués dans la gestion des ressources en eau d’un bassin versant afin de définir un programme d’actions. Les partenaires qui adhèrent volontairement à cette démarche sont issus des domaines privé et public. Ensemble, ils pratiquent la coopération, la concertation et la recherche de consensus en vue d’atteindre des objectifs fixés par un programme d’actions dans un délai fixé. Une place importante est accordée à la sensibilisation et à la participation des citoyens.

Pour ce faire, les missions des Contrats de Rivière sont multiples : réaliser un inventaire des atteintes aux cours d’eau, élaborer un programme d’actions sur base de cet inventaire, promouvoir et contribuer à une gestion globale et intégrée de l’eau (notamment via l’information et la sensibilisation des acteurs locaux et de la population).

Quelques objectifs: amélioration de la qualité de l’eau, information et sensibilisation de la population et des usages de l’eau, valorisation et protection du patrimoine culturel, historique, paysager lié à l’eau, préservation et conservation de la biodiversité, valorisation et promotion d’une agriculture respectueuse de l’environnement, lutte contre les inondations et les coulées boueuses.

Plusieurs membres du Conseil d’Administration représentent les Amis de la Mehaigne au sein des diverses commissions du contrat de rivière.

« Les pêcheurs sont des partenaires précieux des contrats de rivière. Leur présence sur le terrain et leurs connaissance en font des sentinelles : détection précoce des pollutions et appel rapide au 1718 pour une prise en charge optimale, relais des enjeux liés à l’amélioration de la qualité de l’eau et de l’environnement aquatique auprès des propriétaires riverains, observation de la faune aquatique et participation au suivi d’espèces menacées ou exotiques envahissantes, proposition d’actions en faveur de la restauration des habitats aquatiques, etc. Des interactions à maintenir et consolider ! »

Contact :
Comité local Mehaigne

Samuel Vander Linden – Coordinateur du comité local
Place Faniel 8, 4520 Wanze
mehaigne@meuseaval.be –
0478 19 03 78 – 085 71 26 55

La Société et la représentation au sein de Fédération Halieutique et Piscicole du Sous- Bassin de la Meuse Aval A.S.B.L. :

La Société Royale des Amis de la Mehaigne a pris un part active à la création de la Fédération Halieutique et Piscicole du Sous- Bassin de la Meuse Aval A.S.B.L. en tant que membre fondateur et siège activement au sein du conseil d’administration de celle-ci.

Cette Fédération faîtière dénommée plus simplement Fédération Meuse Aval ( F.M.A.) est née le 17/10/ 2015 des nécessités et obligations imposés par la réforme de la pêche et des structures halieutiques de Wallonie de 2014 afin de répondre aux exigences de la «Directive européenne Cadre sur l’Eau (DCE)» du 23/10/2000.

La Fédération a pour but : la défense des intérêts des pêcheurs, la participation à la défense de l’environnement, des milieux aquatiques, la lutte contre la pollution, la promotion de la pêche pour tous, la coordination et la fourniture d’un soutien logistique, juridique et administratif aux sociétés adhérentes, la participation à toute mise en place de plans de gestion piscicole.

La revue « Le Franc Pêcheur » est l’organe officiel de la Fédération. Les informations qui vous concernent vous seront communiquées dans celle-ci.

La F.M.A. est, en outre, le relai entre les sociétés qui en font partie et les Instances Wallonnes.

La Société et la Fédération sportive des pêcheurs francophones de Belgique (F.S.P.F.B.) :

Notre Société adhère à la F.S.P.B. qui a, entre autre, pour missions : l’initiation et perfectionnement des jeunes à la pêche, la formation de cadres sportifs ( initiateur pêche), la défense et promotion de la pêche de compétition ou de loisir, l’assistance aux groupements de pêcheurs membres, la lutte contre la dégradation des milieux aquatiques.

La F.S.P.F.B. met à la disposition de ses membres un ensemble de services parmi lesquels l’assurance en responsabilité civile et individuelle de tous ses membres, un secrétariat permanent, une assistance administrative, juridique et technique. Les sociétés et clubs affiliés à la F.S.P.F.B. et leurs membres bénéficient de ces avantages.

Notre Société prend en charge le montant de la prime d’assurance annuelle qui s’élève à 4 euros par carte de membre délivrée.


Pour tous renseignements :
Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique ASBL
Rue Lucien Namêche 10 – 5000 Namur
081/41.34.91
b.sottiaux@fspfb.be

Besoin d’informations ?

Contactez-nous !

NOUS CONTACTER